Archive de la catégorie ‘- Promesse’

« Joyeux Anniversaire ! » L’Anniversaire est le jour de l’âme : Texte de Sri Chinmoy

Samedi 9 janvier 2010

celebration75thbirthdayofsrichinmoyinindonesia.jpg
Célébration du 75ème Anniversaire de Sri Chinmoy en Indonesie (archive)

Le Jour Anniversaire

Le jour de notre anniversaire, le Suprême Absolu rappelle à notre âme la promesse qu’elle Lui a faite.
Le jour de notre anniversaire, notre âme rappelle à notre corps, à notre conscience physique, la promesse que notre physique lui a faite.

La promesse de l’âme au Suprême Absolu est de manifester Dieu à travers une coopération consciente et constante avec la conscience physique. La promesse du corps à l’âme est de coopérer et de manifester le Suprême sans réserves et sans conditions.

Lorsque ces deux promesses sont remplies, l’être humain devient un parfait instrument et un parfait représentant du divin, au Ciel comme sur la terre.

© Texte de Sri Chinmoy – Centre Sri Chinmoy France
© Photo Indonesia Yogyakarta Centre « Celebration 75th Birthday of Sri Chinmoy in Indonesia »

Notons que la mission de l’âme nous apparait avec plus de clarté lorsque l’on se prépare intérieurement dans les semaines qui précèdent notre anniversaire. Nidish

Le chercheur véritable de la Suprême Vérité, un texte de Sri Chinmoy

Jeudi 29 octobre 2009

curderoserougewwwnidishunblogfr.jpg
« Cœur en fleur »

Le chercheur Véritable

Le chercheur véritable ne se plaint pas, car il sait que ses plaintes sont semblables à des flétrissures, à des taches dans le Cœur de son Bien-Aimé Suprême. Le chercheur véritable est celui qui ne critique pas le monde qui l’entoure, car il sait que ses critiques sont des flétrissures dans le Cœur de son Bien-Aimé Suprême. Le chercheur véritable veut un monde de perfection. Et il ne le trouvera que grâce à son unité, à son unité ultime avec le monde en lui, et avec le monde autour de lui. Chaque fois qu’il se plaint, chaque fois qu’il critique, il faillit à sa mission. N’était-ce pas sa promesse, lorsqu’il se trouvait dans le monde de l’âme, que de servir l’humanité aspirante ? C’était la promesse solennelle qu’il fît au Suprême, au Pilote Absolu. Ce n’est ni par la critique, ni en se plaignant, qu’il parviendra à installer la paix et l’harmonie dans le monde. C’est par l’acceptation de la réalité terrestre en tant que telle. C’est par un don de soi constant, qui s’épanouit ultimement en un devenir Dieu. Le don de soi d’aujourd’hui est le devenir Dieu de demain.


© « Le Chercheur véritable »
2/7/75 NY Centre Sri Chinmoy
© Photo Nidish « Cœur en fleur »

Aphorismes de Sri Chinmoy : La pureté

Vendredi 16 octobre 2009

nidishunblogfrpuret.jpg
Fleur de Jardin : Pureté

6428
Vous désirez savoir
A quoi Dieu ressemble.
Je vous le dis,
Il ressemble exactement
A la beauté de votre espoir
Et à la pureté de votre promesse.

1171

La simplicité est une route droite.
La sincérité est une route ensoleillée et droite.
La pureté est un raccourci ensoleillé et droit.
Si vous ne me croyez pas,
Demandez à votre propre cœur.

347

Les compagnons de l’âme
Sont au nombre de trois :
Une vie de simplicité,
Un cœur de sincérité,
Un souffle de pureté.

165

La sincérité est
La mère de mes pensées pures.
La pureté est
La mère de mes idéaux élevés.
La divinité est
La mère de la réalisation de mon unité universelle.

3305

Si votre cœur d’aspiration
Peut rêver d’une pureté parfaite,
Alors votre mental de doute
Et votre vital de désir
Deviendront des obstacles aisément surmontables.

1811

Parce que la sincérité a conquis
Nos mentals,
Parce que la pureté a conquis
Nos cœurs,
Parce que la beauté a conquis
Nos Yeux,
L’immortalité conquerra nos vies.

2742

Vous pourrez avoir
Une première expérience de Dieu
Lorsque votre cœur de gratitude
Et votre souffle de pureté
Vivront ensemble,
Inséparablement.

© Aphorismes sur la Pureté tiré des livres « Flowwers-Flames » de Sri Chinmoy
© Photo Nidish : Fleur de jardin : Pureté

Le passé, le Présent et le Futur, par Sri Chinmoy

Mercredi 28 mai 2008

1202.jpg

 

Le passé est important. Le futur est plus important. Le plus important est le présent. Le présent est infiniment plus important que le passé et le futur réunis.
Le passé est une promesse, une promesse non remplie; Le futur est un espoir, un espoir incertain. Le présent est la réalité de la nécessité et la nécessité de la réalité. Le présent est l’éternel Maintenant. L’Eternel est Dieu, le Nom. Le Maintenant est Dieu, la Forme. Lorsque Dieu, la Forme, entre en Dieu, le Nom, Dieu, la Forme, devient la Vision transcendante. Lorsque Dieu, le Nom, entre en Dieu, la Forme, Dieu, le Nom, devient la réalité universelle.
La transcendance et l’immanence, la vision et la réalité sont inséparables. Pour entrer dans le monde de la vision de rêve, la transcendance n’a pas de prix. Pour entrer dans le monde de la manifestation réalisée, l’immanence n’a pas de prix.
La transcendance est la graine. L’immanence est le fuit. Une graine n’est pas une graine si elle ne donne pas naissance au fruit. Un fruit n’est pas un fruit s’il n’incarne pas la graine. La graine et le fruit sont à la fois inséparables et inestimables. Au Ciel, nous sommes tous des graines du rêve de Dieu. Sur terre, nous sommes tous des fruits de la réalité de Dieu.

 

© Textes extraits du livre “L’Eveil spirituel du monde” de Sri Chinmoy” paru aux Editions de “La Flûte d’Or”
http://www.laflutedor.com/ Copyright
© 1999 Sri Chinmoy Tous droits réservés