• Accueil
  • > Citations en résonnances

Archive de la catégorie ‘Citations en résonnances’

Poème d’Amour vishnouïste, étudié par Tagore, Prix Nobel de Littérature, en résonance avec l’analyse de Nidish

Vendredi 11 novembre 2011

tagore1934.jpg
Tagore en 1934

Tagore, dans son livre « Sadhanâ », évoque cette lourde et difficile dualité entre les désirs limités du corps, et les besoins éternels de l’âme d’être comblés par l’Absolu. Il écrit :

Dans l’un de nos poèmes lyriques vishnouïstes, l’amant dit à sa bien-aimée :

« Je sens que je contemple depuis ma naissance la beauté de ta face,
Et pourtant mes yeux ont encore faim.
Je sens que je te presse sur mon cœur depuis des millions d’années,
Et pourtant mon cœur n’est pas repu. »

Il est donc clair que c’est véritablement l’infini que nous recherchons dans nos plaisirs.

Cela  prouve que le vrai désir de notre âme est de passer au-delà de toutes les possessions. Entourée de choses qu’elle peut toucher et sentir, elle s’écrie : « Je suis lasse de toujours prendre ; ou donc est Celui qu’on ne peut jamais prendre ? »

Nous continuons après Tagore, en rajoutant que c’est sans doute ce qui anime nombreux dans le Zapping des chaînes de télé et sur internet, quelle est l’image recherchée dans cette quête folle, si ce n’est celle de l’Infini grandeur de l’Indicible. N’est-ce pas cette quête d’Amour infinie que d’autres recherchent par la prise de drogues ? D’alcool en prenant le risque de perdre le complet contrôle de soi et même de se détruire ? N’est-ce pas cette fuite en avant qui est pratiquée quand on craque une allumette pour allumer une cigarette qui nous tue ? N’est-il pas dit à ce moment-là : « Je ne sais où Tu es. Je me détruirai, jusqu’à te trouver dans la mort. » ?

Joindre les mains. Aligner son axe à la perpendiculaire du monde pour rejoindre le Ciel, tels sont les solutions simples, inévitables, à la portée de tous ceux qui recherchent, la Vérité, un mieux vivre, une relation entière et profonde à l’Amour qui nous entoure et pour lequel nous accordons qu’un intérêt minimum ne répondant pas assez aux besoins de notre âme.

Par la prière, par la méditation nous répondons aux besoins de notre âme affamée, et retrouvons Joie, Gaieté, raison de vivre et satisfaction intérieure. Ce que nous cherchions dans le petit et l’auto destruction, nous le trouvons dans le Grand, la restauration de nous même, et l’Eternel.

© « Sadhanâ » de Rabindranath Tagore paru aux Editions Albin Michel
© Résonnance de Nidish

Résonnance « L’homme universel », une petite histoire symbole et un aphorisme

Vendredi 5 août 2011

cartedumonde.jpg

« La Paix du monde commence en nous. »
Sri Chinmoy

o o o

Il était une fois un père qui essayait de lire son journal tandis que son fils ne cessait de le déranger. Lassé, le père eut une idée, il prit une page de son journal où était représentée une carte de la géographie du monde, puis il la déchiqueta et étala les morceaux devant son petit fils :

« Regarde mon enfant, j’ai un travail pour toi ; voici la carte du monde en petits morceaux, montre moi si tu peux rétablir le monde comme il l’était auparavant. » Le père, rassuré que son astuce occupe son fils toute la journée, revient à la lecture de son journal. Mais au bout d’un quart d’heure, l’enfant retourna auprès de son père en ayant réalisé le travail demandé, c’est à dire en ayant réorganisé la carte du monde.

Le père désabusé s’exclame : « Est-ce que ta mère t’a appris la géographie ?! »

L’enfant serein répond : « Je ne comprends pas ce dont tu parles, il y avait sur l’autre face du papier que tu m’as donné le portrait d’un homme et quand j’ai reconstruit la silhouette de cet homme, j’ai reconstruit le Monde »

Réécriture de la traduction d’un texte de Paulo Coelho

o o o

« Toutes les émotions qui passent en nous
Sont aussi des vibrations
Qui se déposent quelque part. »

Nidish

o o o

Ceci est la remise en forme d’une histoire écrite de Paulo Coelho trouvée sur un blog du net, traduite par Google.
Cette réécriture de la traduction faite par moi conserve l’esprit de l’auteur que je ne connais pas. Cette réécriture de la traduction de Google est interdite de reproduction sous cette forme. Je renvois chacun à l’œuvre originale ; ce qui m’importe, ici, c’est le magnifique message qu’a transmis Paulo Coelho à travers cette originale idée.

Enthousiasme et patience deux qualités spirituelles requises pour progresser

Dimanche 20 décembre 2009

thestartmarathon450.jpg
« La méditation est une course intérieure éternelle
dans laquelle tout le monde, un jour s’engagera. »
Nidish

Sans la prière et la méditation,
Personne ne peut consciemment voir et ressentir l’âme,
Personne ne peut consciemment accomplir
Quoi que ce soit pour Dieu.

Quand nous nous lançons dans la vie spirituelle, nous avons besoin d’enthousiasme. Sans elle, nous ne bougerions pas d’un pouce. L’enthousiasme est très bon, mais l’ardeur excessive est mauvaise. Si nous mangeons au-delà de notre capacité, nous souffrirons d’indigestion. Nous ne devons pas sentir que nous pouvons réaliser Dieu en une nuit ou que nous participons à une compétition où nous allons battre tout le monde. Nous n’entrons en compétition qu’avec notre propre ignorance. Nous avons autant besoin de patience que d’enthousiasme pour gagner la course.


Si vous êtes réellement,
sincèrement
et de tous votre cœur
en quête de la Vérité,
je n’ai qu’un conseil à vous donner :
plongez au plus profond de vous-même
et essayez d’y découvrir
votre propre divinité.

© Textes de Sri Chinmoy – Centre Sri Chinmoy de Montpellier

« La mort est-elle la fin ? » : Exposé de Sri Chinmoy

Jeudi 12 novembre 2009

srichinmoyfeature.jpg
Sri Chinmoy

Hélas, la plupart d’entre nous chérissons des conceptions erronées concernant la mort. Nous croyons qu’elle est une chose insolite, destructrice. Il faut pourtant savoir que, dans l’état actuel des choses, la mort est naturelle, normale, et, jusqu’à un certain point, inévitable. Le Seigneur Krishna ne dit-il pas à Arjuna : « Ô Arjuna, certaine est la mort pour qui est né, et certaine la naissance pour qui est mort ; c’est pourquoi ce qui est inévitable ne devrait te causer d’affliction. » (Bhagavad-Gîta – II-1-37)

La Chandogya Upanishad nous délivre cet important message :
« Lorsqu’approche l’heure de la mort, que devons-nous faire ? Nous devons trouver refuge en ces trois pensées sublimes :
- Nous sommes indestructibles,
- Nous ne pouvons être ébranlés,
- Nous sommes l’essence même de la vie.
 »
Lorsqu’approche l’heure de la mort, si vous avez le sentiment que vous ne pouvez être détruit, que rien ne saurait vous ébranler et que vous êtes l’essence même de la vie, alors où sont encore l’affliction, la peur, la mort ? La mort n’est plus.

Sarada Devi, l’épouse de Sri Ramanakrishna, prononça ces paroles significatives : « La différence entre un homme spirituel et un homme ordinaire est très simple ; on peut aisément la déceler. L’homme ordinaire gémit et verse des larmes amères à l’approche de la mort, tandis que l’homme spirituel, s’il l’est vraiment, ne fera que rire et rire à l’idée de la mort. A ses yeux, la mort n’est rien d’autre qu’un divertissement. »

Je dois préciser, à ce stade de mon exposé, que l’homme spirituel pénètre dans le jeu cosmique ; il en devient un instrument conscient. Pour cette raison, il sait que la mort n’est pas une extinction. Elle n’est qu’un repos plus ou moins prolongé.

Nous devons revenir en ce monde encore et encore. Il n’existe pas d’échappatoire. Nous devons réaliser le Plus Haut ici sur terre. Dieu ne permettra pas que nous gaspillions ou que nous dilapidions les potentialités et les possibilités de l’âme. C’est impossible.

Ainsi résonnent les propos immortels de Kipling :

« Ils reviendront, et reviendront encore,
Tant que tournera la Terre écarlate.
Jamais Il n’a perdu une feuille ni un arbre.
Croyez-vous qu’Il dilapiderait des âmes ? »

Chaque incarnation nous mène vers une vie supérieure, une vie meilleure. Nous appartenons au processus de l’évolution. Chaque incarnation est un degré de l’échelle de l’évolution. L’homme progresse, consciemment ou non. Mais s’il accomplit des progrès conscients lors de chacune de ses incarnations, il accélère le cours de son évolution spirituelle. La réalisation interviendra pour lui bien plus tôt que pour ceux qui progressent inconsciemment.

 

 

© Extrait de la conférence donnée par Sri Chinmoy le 9 novembre 1970, à l’université du Kent, à Canterbury en Angleterre, lors de sa première tournée de conférences en Europe. Cette conférence a été publiée dans le livre « Mort et Réincarnation » édité par les Editions Sri Chinmoy, diffusé actuellement par les Editions de la Flûte d’or.

 

Tuer un animal pour le mettre dans son assiette : Plus jamais !

Mercredi 4 novembre 2009

 

canardwwwnidishunblogfr.jpg

Quiconque a entendu les cris d’un animal que l’on tue
ne peut plus jamais manger de sa chair.
Confucius

« Une fois j’ai entendu crier un lapin qu’un homme simple voulait tuer, je peux vous assurer que plus jamais, non plus jamais… je ne savais même pas qu’un lapin pouvait émettre des sons. Affreux. Mais Dieu merci, j’étais déjà végétarien. Jamais je n’aurai pu manger cette bête. » Nidish

 

© Photo Nidish Canard au bord d’un étang Parc de Vincennes (75)

Aphorismes Chrétiens sur la Pureté

Vendredi 2 octobre 2009


jesuschrist.jpg

HEUREUX LES CŒURS PURS ; ILS VERRONT DIEU.
(Matthieu 5,8)

Tout est pur pour ceux qui sont purs, et rien n’est pur pour ceux qui sont impurs. Saint Paul

La chasteté « préserve » l’amour authentique. Jean-Paul II

La perte d’une certaine pudeur comme la perte de la pureté sont les causes profondes de la décadence du monde. Mère Teresa

 

Si vous connaissez d’autres pensées sur le thème de la Pureté,
les « commentaires » sont à votre disposition.

 

Résonance entre deux Auteurs sur le thème de la Paix : Bouddha – Sri Chinmoy

Lundi 21 septembre 2009

legermedelapaix1.jpg

PAIX


La victoire nourrit la haine.
De la défaite nait la souffrance des vaincus.
Heureux ceux qui vivent en paix, renvoyant victoire et défaite.
Bouddha


Celui qui incite à la guerre
Est condamné à devenir
Millionnaire en termes de chagrin.
Celui qui est épris de paix
Est amené à devenir un jour
Milliardaire en terme de Joie.
Sri Chinmoy


©Dhammapada
Dhammapada, la voie du Bouddha est paru aux Editions du Seuil

Extrait de  « La Paix intérieur et extérieure » de Sri Chinmoy
© Sri Chinmoy Editions La Flûte d’Or
© Image O.N.U.

23 citations élevées sur le thème de la « PAIX », de différents Auteurs

Lundi 21 septembre 2009

 

worldharmonyrunhungarymagyarorszag.jpg

o o o

« Un cœur épanoui dans la paix marque le début de la Perfection humaine » Sri Chinmoy

o o o

« Dans Sa volonté réside notre Paix » Dantes

o o o

« Ah ! Quand le bien de tous les hommes sera la règle de chaque homme, et que la paix universelle s’étendra comme un rayon de lumière à travers les contrées… » Alfred Tennyson

o o o

« La paix est indivisible » Maxime Litvinov

o o o

« Dieu n’a nullement besoin pour son Service des fières compétences humaines ; ceux qui Le satisfont le plus sont ceux qui œuvrent en paix pour accomplir Sa volonté » William Wordsworth

o o o

« Le vrai sage vit dans la paix et l’impartialité. A ses yeux, les hommes partagent un héritage commun. Le vrai sage considère tous les êtres comme sa propre famille. » Tao Te King

o o o

« Il n’est point de paix qui ne soit une paix pour tous. » Dag Hammarskjold

o o o

« Qu’ils sont beaux, sur les montagnes, les pieds du porteur de bonnes nouvelles, qui annonce la paix » Livre d’Esaïe, 52, v.7.

o o o

« Puisse Brahman nous protéger, puisse-t-Il nous guider, puisse-t-Il nous donner la force et juste compréhension. Puissent la paix et l’amour être avec nous tous » Les Upanishads

o o o

« Faites sourire sur la terre, sur l’humanité le reflet de la beauté et de la lumière divine et vous aurez contribué grandement à l’œuvre de la paix » Pie XII

o o o

« Sans progrès, il n’y a pas de paix possible. sans paix, il n’y a pas de progrès possible. » Kofi Annan

o o o

« Il n’y a jamais eu de bonne guerre ni de mauvaises paix. » Benjamin Franklin

o o o

« La paix est une création continue »  Raymond Poincaré

o o o

« En quelque maison que vous entriez dîtes d’abord : paix à cette maison » Evangile de Saint Luc

o o o

« Ce qu’il faut surtout pour la paix, c’est la compréhension des peuples. Les régimes, nous savons ce que c’est : des choses qui passent. Mais les peuples ne passent pas. » Charles de Gaule

o o o

« Ce qu’il faut chercher et trouver c’est la douceur sereine d’une inébranlable paix » Alexandra David-Néel

o o o

« Vous parlez quand vous cessez d’être en paix avec vos pensées » Kalil Gibran

o o o

« Insistons sur le développement de l’amour, la gentillesse, la compréhension, la paix » Mère Teresa

o o o

« Pour faire la paix avec un ennemi, on doit travailler avec cet ennemi, et cet ennemi devient votre associé » Nelson Mandela

o o o

« S’il y avait en Angleterre qu’une religion, le despotisme serait à craindre ; s’il y en avait deux, elles se couperaient la gorge ; mais il en a trente, et elles vivent en paix et heureuses. » Voltaire

o o o

« La paix est si belle et si illustre qu’elle a le ciel pour terroir » Francisco de Quevedo

o o o

« Nous plantons les graines de la paix, maintenant et pour le futur » Wangari Maathai

o o o

« Tant de belles choses ont déjà été dîtes sur la paix ; il nous reste maintenant à les accomplir » Nidish

o o o



© Illustration réalisée dans une école de Hongrie à Magyarorszag,
lors du passage du flambeau relais de la World Harmony Run.

Résonance entre deux Auteurs, sur le thème « Dieu et soi » : Sri Chinmoy – Vivekananda

Mercredi 9 septembre 2009


Où trouver Dieu ?
En vous.

Où trouver le bien ?
Tout autour de vous.

Sri Chinmoy

o o o

Vous êtes les Enfants de Dieu, vivant dans la béatitude immortelle,
des êtres saints et parfaits.

Vous, divinités sur terre, des pécheurs !
C’est un péché que d’appeler l’homme un pécheur.

Swami Vivekananda

Résonance entre deux Auteurs, sur le thème de la « planification » : Sri Chinmoy – Eileen Caddy

Vendredi 4 septembre 2009

lillywhite.jpg

Sri Chinmoy, trois aphorismes :
- Il y a l’heure de l’homme et il y a l’Heure de Dieu.
- Ne planifiez pas votre vie, ne dérobez pas sa tâche à Dieu.

- Ne planifiez pas votre vie à l »avance. Il n’est pas correct de dérober à Dieu son travail.

Eileen Caddy :
N’essaie pas de regarder trop loin devant ou de faire des plans trop longtemps à l’avance car, dans ce cas, ils pourraient bien changer. Il serait préférable de permettre à toute chose de se déployer, et tu verras que cela arrivera bien plus vite que tu ne peux l’imaginer. Ne sois pas impatient ; attends-Moi, simplement, et vois toute chose s’ouvrir de façon merveilleuse.

© “La Petite voix” un livre de Eileen Caddy paru aux “Editions du Souffle d’or”

Tous les articles concernant Eileen Caddy Ici 

12