• Accueil
  • > Spiritualité : Bouddhisme Theravada Khmer

Archive de la catégorie ‘Spiritualité : Bouddhisme Theravada Khmer’

Une fable du BOUDDHISME THERAVADA KHMER : Le crabe

Jeudi 29 octobre 2009


J’ai trouvé cette fable dans les commentaires laissé par un membre du BOUDDHISME THERAVADA KHMER  sur un article de la thématique de la semaine de buddhachannel.tv intitulé : « ANIMAUX & COMPASSION /ANIMAL & COMPASSION. » Je l’ai légèrement retravaillée :


Un jour, des disciples avec leur Maître rencontrèrent dans les rizières un groupe d’enfants qui avaient attrapé un crabe. L’un d’entre eux qui le tenait entre le pouce et l’index d’une main, de son autre main arracha l’une des pinces du crabe sous les cris de joie de ses petits camarades.

Encouragé par leurs acclamations, il enleva l’autre pince, puis, une par une, toutes les pattes de l’animal.

Il jeta ensuite le crustacé dans la rizière avec l’intention d’en attraper un autre.

Les enfants apercevant le Maître et les disciples les saluèrent et s’en retournèrent à la recherche d’un autre crabe.

Le Maître intervient :

« Mes enfants, si quelqu’un s’amusait à vous arracher le bras ou la jambe, cela vous ferait-il mal ? »

« Oui, Maître, s’écrièrent-ils tous en chœur. »

« Savez-vous que les crabes ressentent la douleur, tout comme vous ? »

Les enfants restèrent silencieux.

Le Vénérable continua :

« Le crabe mange et boit. Il court et nage avec ses pattes, et ses pinces lui servent à se défendre. Réfléchissez à cela. »

Les enfants furent touchés.

D’autres villageois s’étant rassemblés autour d’eux, le Maître continua :

« Chaque être vivant mérite de jouir d’un sentiment de sécurité et de bien-être.

Nous devons protéger l’existence et apporter le bonheur aux autres. Tous les êtres vivants, qu’ils soient petits ou grands, qu’ils aient deux ou quatre jambes, qu’ils nagent ou qu’ils volent, ont le droit de vivre. Nous ne devons ni les faire souffrir, ni les tuer. »