• Accueil
  • > Spiritualité : Sri Aurobindo

Archive de la catégorie ‘Spiritualité : Sri Aurobindo’

Un arc-en-ciel auréole pour couronner l’effort dans l’Himalaya indien d’une étudiante de Sri Chinmoy

Samedi 1 octobre 2011


Cliquer sur les Photos pour les agrandir

kandchanzanganidishunblogfr.jpg

 

Une histoire vraie de Nétramati une disciple française de Sri Chinmoy :

Pour accéder au Sikkim, zone de l’Himalaya, il faut une permission spéciale que l’on peut obtenir à Darjeeling, en effet cette partie de l’Himalaya appartient à l’Inde. L’agence Red Panda du village de Yuksom organisait cet été un treek de 5 jours ayant pour objectif d’atteindre Dzongri d’où l’on verra le mont Kanchenjunga,  3ème sommet le plus haut du monde, avec ses 8585m, s’il fait beau, car nous sommes en période de mousson. Le départ a lieu le 7 aout ; c’est cette aventure physique et intérieure que je vous raconte ici :

sriaurobindonidishunblogfr.jpg

L’affiche de Sri Aurobindo

La veille du départ, alors que je suis entrain de regarder une affiche où apparait le nom de Sri Aurobindo, elle présente une manifestation dans le village, je suis alors rejoint par un organisateur qui m’invite à représenter les chrétiens lors d’une prière commune qui se tient devant l’école. Nous prions avec des bouddhistes, des musulmans et des chefs d’une ethnie de l’Himalaya, les Limbus, pour la Paix dans le monde et pour que le drame d’Hiroshima ne se renouvelle pas.

On me demande ensuite de donner le départ du « Peacetheon » des filles, une course de 3km, jusqu’au village voisin. Tous les écoliers sont là et distribuent le prashad aux invités, dont je suis. J’ai à cœur mon Maître Sri Chinmoy et tout ce qu’il a proposé du genre ; je ressens sa guidance.

(suite…)

22 Phrases extraites de Savitri par Sri Chinmoy, l’œuvre spirituelle colossale de Sri Aurobindo, prix Nobel de littérature

Jeudi 8 septembre 2011

sriaurobindo.jpg

Sri Aurobindo

1) L’architecte de la destinée n’est pas un Dieu aveugle.

2) Une caverne de ténèbres garde la lumière éternelle.

3) La petitesse des limites de la mort n’est pas ce que nous sommes.

4) Il y a une Lumière qui conduit, une puissance qui facilite.

5) Un instant voit ce que les âges peinent à exprimer.

6) Le mental de l’existence est une marionnette pensante.

7) Un effleurement peut modifier la face figée du destin.

8) Tout de notre terre part de la boue et finit dans le ciel.

9) Toute chose provient du silence, tout s’en retourne au silence.

10) Toute chose est réelle. Ici n’est qu’un rêve.

11) Toute chose ici est suspendue entre le « oui » et le « non » de Dieu.

12) Même en cas de défaites, la vie doit poursuivre sa lutte.

13) Une heure idiote détruit ce que des siècles ont réalisés.

14) L’Amour est l’aspiration de l’un pour l’unique.

15) L’homme est à la fois animal et Dieu.

16) La matière révèlera le visage de l’esprit.

17) Mortality tears ill the eternal’s touch.

18) La perfection d’un seul homme peut encore sauver le monde.

19) L’esprit augmente en puissance par la défaite.

20) L’âme qui peut vivre seule avec elle-même rencontre Dieu.

21) Il y a une utilité à chaque trébuchement et à chaque chute.

22) La vérité née prématurément pourrait briser cette terre imparfaite.

Sri Chinmoy a extrait ces phrases (en anglais) de l’œuvre de Sri Aurobindo pour les mettre en musique et les chanter. Sri Chinmoy a été à l’Ashram de Sri Aurobindo de 1944, à la suite du décès de ses parents, à 1964. Il avait alors 32 ans quand il quitte la communauté spirituelle de Pondichéry ; répondant à un appel intérieur, il est parti aux Etats Unis. Sri Chinmoy est toujours resté en les meilleurs termes avec Mère et l’ashram de Sri Aurobindo.

Sri Aurobindo – La pacification du mental, lecture du texte extrait du livre « La pratique du yoga intégral »

Jeudi 4 août 2011


[GV DATA= »http://www.tagtele.com/v/42574″ type= »application/x-shockwave-flash » wmode= »transparent » width= »425″ height= »350″>« ][/gv]

La pacification du mental
 Lecture du texte de Sri Aurobindo.

Durée : 11’46

Texte extrait du livre « La pratique du yoga intégral » paru aux Editions Albin Michel.
Le texte est lu par johndifool
La musique est de : Ustad Asad Ali Khan – Raga Darbari Kanada

Paroles de Sri Aurobindo relevées par Sri Chinmoy sur le thème de « L’homme et Dieu »

Jeudi 4 août 2011


sriaurobindo.jpg

Sri Aurobindo

Sri Chinmoy a rapporté et mis en musique ces quelques phrases de Sri Aurobindo :

8 Phrases de Sri Aurobindo

- Tout peut-être accompli si le touché de Dieu est là.

- La Lumière de Dieu ne peut demeurer un court instant.

- Tandis que l’on est là, l’on est sa propre infinité.

- Qui n’a pas traversé l’enfer ne peut atteindre le ciel.

- Notre condition humaine berce le Dieu futur.

- Celui par qui vivent toutes les créatures et qui ne vit par aucune.

- S’échapper n’octroie ni la victoire, ni la couronne.

- Dans un silence absolu repose une puissance absolue.

11 Citations de Sri Aurobindo

- L’âme de l’homme est plus grande que son destin.

- La vie que vous menez dissimule la Lumière que vous êtes.

(suite…)

Sri Chinmoy, Maître spirituel, visite le Japon et le Buddha de Kamakura

Mardi 12 juillet 2011


Sri Chinmoy
au Japon en 1992

Une vidéo (1H24’31″) plutôt rare où l’on voit et l’on entend Sri Chinmoy évoquer le Japon et ses qualités d’âmes, si Sri Chinmoy parle en anglais, la musique que l’on entend sur des images du Japon est de l’âme est accessible à chacun. Secouante certaines fois, elle est en rapport avec l’histoire du Japon. Sri Chinmoy méditera avec un moine bouddhiste au pied de l’immense Statue du Bouddha. Kedar, qui a filmé ces images nous dit : « Dans les temps actuels je pense qu’il est très important d’apporter de bonnes vibrations dans le champ morphogénétique en ce qui concerne le Japon, alors que le pays traverse des moments des plus difficiles. J’ai donc téléchargé la version complète de mon DVD « Sri Chinmoy au Japon 1992″ qui comprend des scènes du maître spirituel Sri Chinmoy (1931-2007) visitant le pays, la plantation d’un arbre de paix au côté de Kamakura Daibutsu et surtout de donner un concert en l’honneur de la paix au Budokan hall de Tokyo, l’un des plus grands concerts de Sri Chinmoy dans le monde entier. »

cliquez sur ce lien pour visionner la vidéo

Heureux les bilingues qui pourront profiter des mots et les voyants qui pourront méditer sur les superbes images de Sri Chinmoy méditant ou jouant de la musique.

Déroulement de la Vidéo

1) Vues du Japon sur la musique du Concert que Sri Chinmoy a donné au Japon en 1992.
2) Sri Chinmoy reçoit un prix du moine bouddhiste Kamakura Daibutsu et médite avec lui.
3) Un chœur de fille chante des chants en l’honneur du Bouddha écrit par Sri Chinmoy. Sri Chinmoy médite il est en contact avec le Plus Haut, probablement Bouddha.
4) Sri Chinmoy et Kamakura Daibutsu rejoignent l’endroit où un arbre de Paix Sri Chinmoy est planté. Voyez Sri Chinmoy qui ramasse la terre avec la pelle est en même temps sur d’autres plans de conscience

(suite…)

Ganesha, une divine naissance, rédacteur de la Mahâbhârata

Mercredi 6 janvier 2010

La Naissance :

Parvati, shakti de Shiva, (versant féminin de la divinité de Shiva), recherche un gardien sûr pour garder l’entrée du Palais, avant de prendre son bain. Déçue une première foi  par Nandi, son garde-serviteur, qui avait laissé passer Shiva, elle décide de créer un garde à sa mesure. A partir des sécrétions parfumée de sa divine peau, elle recueille une pâte de safran qu’elle modèle ; elle forme un enfant et lui donne vie. Après l’avoir bénie elle lui recommande : « Ne laisse entrer personne sans ma permission ! » L’enfant monte la garde à l’entrée du Palais jusqu’au jour où Shiva, de retour d’une longue période de méditation aux Himalaya, veut entrer au Palais. Ganesh applique la consigne de sa mère, il interdit l’entrée à Shiva.

Il s’en suit une longue et terrifiante bataille où sont engagés les gardes de Shiva, les ganas, mais aussi Brahma, les deux fils de Shiva, Kartikeya et Indra, rois des devas, et leur armée, contre le seul Ganesh.

main5.jpeg
Kali

Lorsque l’affaire arrive aux oreilles de Parvati, celle-ci est furieuse, elle crée deux divinités aux larges pouvoirs, Kali et Durga, et les envoies soutenir son fils.

Une tête d’éléphant :
L’armée en déroute revient auprès de Shiva et s’en remet à sa Haute décision.  Shiva est mécontent, il décide d’aller lui-même combattre l’enfant avec l’aide de Vishnou. Ce dernier utilise l’illusion pour jeter la confusion. Shiva en profite pour décapiter Ganesh avec son trident. Parvati découvrant Ganesh décapité demande la renaissance de son fils. Shiva acquiesce et envoie  son armée en direction du nord, avec pour mission de couper la tête du premier être vivant qu’elle rencontrera et de la lui ramener pour qu’il remplace celle de l’enfant. C’est un éléphant avec une seule défense qu’il rencontrent et décapitent. Shiva pose alors la tête de l’éléphant sur le jeune garçon et lui donne vie.

ganeshawithfamilyfb4.jpg
Shiva – Parvati – Ganesh

Ganesh est présenté aux autres divinités comme le fils de Shiva et de Parvati elles offrent à l’enfant un plat Modaka. A la vue des pâtisseries,  Ganesh est comble de joie et de gratitude ; il danse. Depuis les artistes et conteurs le représente comme adorant les gâteries. Les modakas sont toujours présents dans la pâtisserie indienne. Le parfum des gourmandises fait sortir un rat de son gite ; il sera le véhicule préféré de Ganesh. Tous deux se complètent, l’un est puissant et réfléchi, l’autre est petit et mobile ; ensemble ils ont tous les atouts pour résoudre tous les problèmes du monde.

Par la suite Ganesh épousera les filles de Brahma, Siddhi (la réalisation), et Buddhi (l’intelligence). Elle donneront chacune un fils à Ganesh : Kshema (le bien être) et Labha (le gain).

Ganesh est depuis adoré :

Ganesh est un Dieu populaire ; il est invoqué par les indous avec dévotion pour effacer les obstacles lors de la création d’entreprises, pour aussi apporter sa protection dans les épreuves de la vie. Appelé aussi « Ganapati », il est connu comme dieu de la sagesse, de l’intelligence, de l’éducation et de la prudence, il est le patron des étudiants et des travailleurs du savoir. Sri Chinmoy, Maître spirituel contemporain, né au Bengale, lui a dédié au moins 11 chants, des bhajans, voici les paroles en bengali de l’un d’eux : « Aum dakshine ganeshaya namah, Aum dakshine ganeshaya namah, Aum dakshine ganeshaya namah, Ganapati ganapati ganapati, Taba pade animesh mor nati »

Une fête est dédiée à Ganesh : « Vinayagar Chadurti », au cours de cette célébration dans les familles l’on prépare de nombreuses et colorées gâteries pour le dieu gourmand qui seront ensuite déposées à Ses pieds, au Temple, dans chacun des foyers.

ganesh21.jpg

Ganesh avec le sage Vyasa rédige le Mahâbhârata

Ganesh rédacteur de la Mahâbhârata :

Dans la tradition indienne, Ganesh est le rédacteur de la Mahâbhârata qu’il a écrite sous la dictée du Sage Vyâsa. La Mahâbhârata est selon Sri Aurobindo : « Une allégorie de la vie intérieure, ne concernant plus notre vie et nos actions humaines extérieures, mais seulement les batailles de l’âme et les forces qui se disputent la suprématie. » Epopée de cent vingt milles strophes écrites en sanscrit, c’est le grand livre sacré de l’Inde, « analogue à la Bible par sa taille et sa portée religieuse. Il est souvent considéré comme le plus grand poème jamais composé. Il comporte pas moins de 250 000 vers, quinze fois plus que l’Iliade » nous indique l’encyclopédie Wikipédia. Cette rédaction vaut à Ganesh d’être souvent nommé : « Scribe divin, Maître des Écritures, Dieu du savoir ».

Sources :
« La Bhagavad-Gîta » par Shrî Aurobindo édité par Albin Michel

http://www.srichinmoysongs.com/

http://manmonster.centerblog.net/rub-arbres-fruitiers-zone-et-subtropicales-.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

http://lindemagique.over-blog.com/article-35171835.html

Des bases de compréhension de ce qui nous anime dans la vie, par Sri Aurobindo

Dimanche 8 novembre 2009

sriaurobindo.jpg
Sri Aurobindo

Je vous présente ici deux extraits d’un livre de Sri Aurobindo « Trois Upanishads » paru aux Editions Albin Michel dans la collection Spiritualités vivantes. Ces extraits sont un développement de la notion que l’on décrit dans le Zen par « Goute d’eau dans l’Océan », c’est comprenant Cela intuitivement parfois consciemment que les chercheurs en quête de Paix, d’Absolu, de Plénitude entament une recherche mystique, spirituelle, et que d’autres entament des tours du monde, ou encore se mettent au service du grand Tout que sont l’Humanité et l’Environnement, ou encore courent, pratiquent divers sports, dansent s’expérimentent au jeu d’acteur dans le théâtre… La dimension sacrée rattachée à toute ces activités nous relient à Ce qui nous anime. Krishna conseille à Arjun, le disciple idéal, de placer sa conscience dans chacun de ses mouvements. Actualisés, ses merveilleux conseils peuvent être intégrés dans notre quotidien, au travail, à la maison, dans les taches ménagères, de bricolages.

Le cosmos
Le monde entier est un mouvement subjectif de l’Esprit. Il est changeant et éphémère en toutes ses formations et dans toutes ses apparences ; sa seule éternité est une éternité de renouvellement ; sa seule stabilité celle d’une ressemblance, d’une fixité apparente de ses rapports d’organisation.
Dans l’univers, chaque objet distinct est, lui-même, l’univers total, se présentant sous un certain mode, sous un certain aspect de son mouvement. Le microcosme est un avec le macrocosme.Cependant, dans leur relation de principe moteur et de mouvement effectif, ils sont contenant et contenu, le monde dans le monde, mouvement dans le mouvement. Ils s’y replonge sans cesse, y trouvant la source de toutes ses activités. C’est pourquoi l’on dit qu’il est soumis à ses lois., qu’il fait partie de la Nature cosmique.

L’esprit
L’esprit est maître de son mouvement, unique, immuable, libre, stable, éternel.
Le mouvement, avec toutes ses formes, est créé pour fournir une demeure à l’Esprit qui, étant un, habite innombrable dans la multitude de ses demeures.
C’est l’unique Seigneur qui réside dans le tout et dans ses parties, dans la totalité cosmique comme en chaque être, force ou chose, du Cosmos.
Il est un et indivisible, Être unique en toutes les formes ; et leur multiplicité est un jeu de sa conscience universelle.
Chaque être est donc, dans son essence, un avec tous, libre, éternel, immuable, seigneur de la Vie.

 

 

© Sri Aurobindo « Trois Upanishads » paru aux Editions Albin Michel dans la collection Spiritualités vivantes
© Photo extraite du site www.sriaurobindosocietydehri.org/

Question – Réponse de Sri Chinmoy : POÉSIE ET MUSIQUE PROVIENNENT-ELLES d’un monde supérieur ?

Lundi 30 juin 2008

Question : Y a-t-il un monde supérieur d’où provient la poésie ?

ckg208n14.jpgSri Chinmoy : Oui. Lorsque votre conscience s’éveille ou que d’une manière ou d’une autre, vous entrez dans les mondes supérieurs, vous verrez que tout est déjà écrit. Vous n’avez pas besoin d’être réalisé pour vous rendre dans ces mondes. Le grand poète Rabindrath Tagore, par exemple, le faisait. De même Sri Aurobindo, qui lui, était bien sûr réalisé. J’ai commencé à pratiquer cela à l’âge de treize ou quatorze ans. Je n’ai absolument pas écrit certains poèmes; je voyais les mots sur le mur et je les recopiais ; beaucoup des poèmes que j’ai écrit en 1944 me sont venus comme cela. Je voyais tous les mots exacts, avec la ponctuation et tout. Ces poèmes sont venus de ces mondes. Je n’ai pas volé les mots de quelqu’un d’autre. Ils étaient déjà tout prêts dans un autre monde, mais pas encore manifestés dans ce monde. lorsque vous êtes inspiré, cela vient de votre cour et de votre esprit, mais également d’un autre monde. Vous n’êtes que le messager qui rapporte ces mots, mais ce dont je parle va plus loin. Dans le monde de la poésie, les mots sont écrits. Parfois, un être vient et les dicte. Sri Aurobindo a dit que l’un de ses livres n’avait pas été écrit par lui bien qu’il ait été publié sous son nom. Selon Sri Aurobindo, c’est un être particulier qui lui a dicté ce livre du début à la fin.

Question : Est-ce que certains grands compositeurs ont reçu leur musique en allant dans ces mêmes mondes ?

Sri Chinmoy : Pour certains, j’en suis sûr. Je suis sûr que c’était le cas de Beethoven, par exemple.


© Textes extraits du livre “Conversations avec Sri Chinmoy” Volume 3 paru aux Editions de “La Flûte d’Or” : http://www.laflutedor.com/ Copyright
© 2007 Sri Chinmoy Tous droits réservés

Célébration de la venue de Sri Chinmoy en Occident (Extrait de la biographie)

Dimanche 13 avril 2008

 

special.jpg

En ce moment même, à NewYork,
des milliers de personnes célèbrent l’anniversaire
de l’arrivée de Sri Chinmoy
en occident.


Chinmoy Kumar Ghose est né le 27 août 1931, dans le petit village de Shakpura, au Bengale (aujourd’hui Bangladesh). Durant son enfance, Sri Chinmoy était connu sous le surnom affectueux Bengali de Madal, signifiant “petit tambour”, une référence à sa vitalité et son caractère bruyant. De façon prophétique, Yogamaya dit de son fils ; “Mon Madal est destiné à être joué par les dieux et déesses dans les cieux !”

Quand Sri Chinmoy a 11 ans, son père décède et un an plus tard sa mère Yogamaya disparait également ; en 1944, le jeune Chinmoy, alors âgé de 12 ans, part avec ses frères et sœurs dans le sud de l’inde, pour s’installer à Pondichéry dans l’ashram de Sri Aurobindo. Dans cette communauté spirituelle, pendant 20 ans, il écrit de la poésie ainsi que de la prose, compose des chants dévotionnels et pratique également les disciplines sportives à un haut niveau ; il y pratique la méditation pendant de longues heures, jusqu’à 14 heures par jour. Pendant toute cette période d’apprentissage, Chinmoy réalise de nombreuses expériences profondes et atteint des états de conscience très élevés.

Le 13 avril 1964, à l’âge de 32 ans, Sri Chinmoy, répondant à un appel intérieur, part pour New-York afin de partager son expérience spirituelle avec les aspirants sincères de l’occident. Pendant plus de 40 ans, Sri Chinmoy a guidé spirituellement les chercheurs dans de très nombreux pays, en les encourageant à vivre un mode de vie équilibré qui comprend les disciplines intérieures de la prière et de la méditation, ainsi que la dimension dynamique de la vie contemporaine.

Depuis 1970, Sri Chinmoy a offert des méditations pour la paix deux fois par semaine au siège des Nations Unies à New York et fut le fondateur du groupe : “ The Peace Meditation at the United Nations ” sous l’égide du Secrétaire Général U Thant.

© Centre Sri Chinmoy

Si le cœur vous en dit, je vous invite à lire le restant de cette “biographie” dans les “pages” de ce blog, que vous trouverez en cliquant sur ce lien :
- SRI CHINMOY : BIOGRAPHIE