• Accueil
  • > Spiritualité : Vivekananda

Archive de la catégorie ‘Spiritualité : Vivekananda’

Différences entre magie noire et occultisme par Sri Chinmoy, Maître spirituel indien

Dimanche 7 août 2011

mangerlebonpain.jpg
Manger le bon pain

Malheureusement, en Occident l’occultisme a été victime de malentendus. Ici, en Occident, vous avez constaté que la magie noire a pris la place de l’occultisme. Le véritable occultisme ne peut jamais détruire personne ni créer de calamités à qui que ce soit. Tandis que la magie noire qui est la plus basse forme de l’occultisme, a créé des millions de problèmes. J’ai connu personnellement six ou sept personnes qui furent attaquées sans merci par des prêtres de la magie noire. Elles sont venues me voir afin d’être secourues. Je les ai aidées et elles sont libres maintenant. Or, beaucoup de gens croient que ces choses ont été causées par les véritables pouvoirs occultes. Mais le vrai pouvoir occulte ne saurait créer de tels problèmes. C’est la magie noire qui, au plus bas niveau vital, a créé ces calamités.

Donc, si l’occultiste vit au niveau de l’âme, c’est un occultiste divin. Mais si l’occultiste vit au niveau du vital -le vital inférieur, le vital des émotions, le vital impur – alors il ne peut vivre pour l’âme. Il vit pour la satisfaction de son propre égo, qui est non divin, grossier, obscur, impur et mauvais.

Un véritable chercheur de lumière et de vérité ne cherche pas les pouvoirs occultes. Tout le monde doit un jour réaliser Dieu, mais si l’on croit que les pouvoirs occultes sont nécessaires pour réaliser Dieu, on commet alors une déplorable erreur. Il y a beaucoup d’occultistes qui n’ont pas réalisé Dieu. Aucun fils de Dieu, aucun être humain ne restera non réalisé.

 

(suite…)

Les deux premiers Congrès Mondiaux des Religions, à cent ans d’intervalle

Lundi 27 juin 2011

1893, Chicago, Etats Unis
1993 Chicago, Etats Unis : centenaire
1999 Cap, Afrique du Sud
2004, Barcelone : lors du Forum universel des cultures
2009, Melbourne, Australie
2014
, Bruxelles, Belgique

« The World’s Congress of Religions », de Chicago (U.S.A.), en 1893, est le premier grand rassemblement formel des représentants des différentes traditions spirituelles du monde, c’est la première fois que se rassemblaient des représentants de religions orientales, asiatiques et occidentales. Ce premier Congrès mondial des religions s’est tenu du 11 au 27 septembre 1893 sur les rives du lac Michigan, à l’occasion de la World Columbian Exposition (Exposition Universelle). La cérémonie inaugurale a commencé avec «un acte d’adoration commune, à Dieu Tout-Puissant», extrait du centième psaume que Isaac Watts a paraphrasé (Barrows 1893a, 66). Après l’allocution de bienvenue d’ouverture, vivekananda.jpgSwami Vivekananda a fait un discours qui a commencé avec ces quelques mots : « Sœurs et Frères d’Amérique », les quelques 7000 personnes dans le public, immédiatement, ont senti la profondeur de sa sincérité les traverser ; selon les rapports, le public « est entré en une extase inexplicable ; l’ovation et les applaudissements ont duré plus de trois minutes. » Vivekananda a poursuivi en évoquant la fin du sectarisme et du fanatisme (Barrows 1893a, 101), il a touché les cœurs et les esprits des participants avec un fort appel de clairon pour l’unité religieuse et la tolérance religieuse… Le Parlement s’est conclu 17 jours plus tard avec la prière du Seigneur, dirigée par Emil G. Hirsch, un rabbin de Chicago.
L’idée d’inviter différentes religions est alors un concept nouveau qui a dépassé les restrictions et les limites mentales pour s’ouvrir sur un monde à découvrir de paix et de fraternité. Et c’est ce qui ressort du discours de Vivekananda :
« En tant que flux différents, ayant leurs sources dans des endroits différents, tous mêlent leurs eaux dans la mer, donc, Seigneur, les différents chemins que les hommes prennent à travers différentes tendances, s’ils apparaissent différents, tordus ou droits, tous conduisent à Toi. »

Cent ans plus tard, dès 1988, l’idée est relancée par deux moines disciples de Vivekananda, de la Vivekananda Vedanta Society de Chicago, d’organiser la célébration du centenaire du Parlement mondial des religions de 1893 et raviver cet esprit de tolérance religieuse et d’unité religieuse. C’est ainsi qu’est apparu, à Chicago, en septembre 1993, le deuxième congrès mondial des religions. Sri Chinmoy a été choisi pour diriger la méditation d’ouverture. Sri Chinmoy pressent que par la méditation et la prière silencieuses, nous pouvons le plus efficacement aborder l’unité sous-jacente des différents enseignements religieux ; c’est ainsi, les mains jointes, debout, silencieux, qu’il ouvre le Parlement des religions, devant des milliers de représentants de toutes les religions du monde.

Le Congrès des Religions du Monde de 1993 ​​a réuni quelque 8000 personnes venant de partout dans le monde, il a été publié une éthique globale de la coopération des religions sur la déclaration des enjeux humains et environnementaux.

En l’honneur de Vivekananda, en 1993 :

Tout au long de l’année 1993, Sri Chinmoy a offert, de part le monde, 39 concerts pour la paix en l’honneur de Swami Vivekananda. Sri Chinmoy a ainsi souhaité honorer les contributions pionnières que 100ans auparavant, Vivekananda avait apporté, en particulier dans le domaine de l’harmonie des religions entre elles.

Résonance entre deux Auteurs, sur le thème « Dieu et soi » : Sri Chinmoy – Vivekananda

Mercredi 9 septembre 2009


Où trouver Dieu ?
En vous.

Où trouver le bien ?
Tout autour de vous.

Sri Chinmoy

o o o

Vous êtes les Enfants de Dieu, vivant dans la béatitude immortelle,
des êtres saints et parfaits.

Vous, divinités sur terre, des pécheurs !
C’est un péché que d’appeler l’homme un pécheur.

Swami Vivekananda