• Accueil
  • > Sri Chinmoy : Musique - Musicien

Archive de la catégorie ‘Sri Chinmoy : Musique – Musicien’

Sitar et Tabla par Adesh et Ajita lors de la tournée du « Concert Song of the Soul » en Europe

Mardi 17 novembre 2009

Image de prévisualisation YouTube

Après le succès des concerts « Song of the Soul » à New york,
les disciples de Sri Chinmoy européens ont eu l’idée
d’organiser une tournée
des meilleurs musiciens et chanteurs de notre voie en Europe.
Vous pouvez voir ici Adesh au sitar et Ajita au tabla,
un couple allemand que parfois leurs filles accompagnent
à la Flûte traversière et au violon.
Un concert Song of the Soul
va avoir lieu sur une soirée à Paris
vers les 6-7 novembre 2010.

Sur ce blog,
vous pouvez cliquer sur le lien
pour écouter d’autres groupes participants à la tournée
« Song of the Soul »

http://nidish.unblog.fr/tag/musique-song-of-the-soul/

Question – Réponse de Sri Chinmoy : La musique affecte-t-elle notre conscience ?

Vendredi 25 septembre 2009


Question :
En quoi la musique affecte-t-elle notre conscience ?
ckg208n16.jpgSri Chinmoy : On pourrait comparer notre conscience à un livre. Ecouter une musique de caractère divin nous permet d’écrire dans notre livre quelque chose de hautement significatif ? Mais si la musique que nous écoutons est non-divine, ce que nous écrirons le sera tout autant. La qualité de notre livre en souffrira. Tandis que si nos écrits sont divins, le livre sera d’une grande qualité.
Lorsqu’on écoute de la musique non-divine, c’est comme si, ayant devant soi une feuille de papier, on y faisait une tache d’encre qui gâche irrémédiablement sa blancheur. La bonne musique, en revanche, nous permet d’écrire quelque chose de divin et d’immortel sur notre feuille de papier.
L’eau est le symbole de la conscience. Tout comme l’eau, la conscience est neutre de nature. Ce qui importe, c’est ce que l’on met dans l’eau. S’il s’agit d’une substance inoffensive, douce, divine, on en ressentira une grande joie. Mais si l’on y verse une substance non divine, quelque poison destructeur, et qu’on la boit, on pourra en mourir.
A nous de décider ce que nous allons mettre dans notre eau avant de la boire.


© Sri Chinmoy – Centre Sri Chinmoy

Sri Chinmoy joue de 170 instruments lors d’un seul concert

Vendredi 11 septembre 2009

photokedarsrichinmoyensuisse1.jpg  photokedarsrichinmoyensuisse4.jpgphotokedarsrichinmoyensuisse6.jpgphotokedarsrichinmoyensuisse10.jpgphotokedarsrichinmoyensuisse2.jpg


Le 11 Septembre 2005,
  Sri Chinmoy a réalisé une performance incomparable ; il a donné à Interlaken,  un village de montagne en Suisse, son plus grand concert ; il a joué de 170 instruments provenant de multiples endroits dans le monde. La performance a commencé avec l’ »Invocation » un chant des plus sacrés qui invoque Dieu, cela un peu avant 6 heures le matin et s’est conclue avec un grand tambour japonais (photo), un peu après 20 heures. Ces photographies sont des plans fixes de la vidéo de Kedar Misani de Zurich qui a filmé cet évènement historique unique.

Si personnellement je n’y étais pas, j’ai été par contre témoin de la performance précédente que Sri Chinmoy a réalisé à New York, quelques années plus tôt, le samedi 5 décembre 1992, dans l’auditorium du collège « Public School 86″ dans l’arrondissement de Jamaïca. Ce concert a été dénommé par Sri Chinmoy « 107 Blue-Heart Boats » (107 Bateaux Cœur Bleu). Sri Chinmoy a joué de 107 instruments.
Le concert à débuté à 8H30 le matin est a duré plus de neuf heures. J’étais alors disciple
seulement depuis trois ans, l’énergie spirituelle était d’une très grande force. Les musiques sacrées que Sri Chinmoy interprétaient et dont Il est l’Auteur, me touchaient profondément, Tout bougeait en moi. J’étais comme en feu, électrisé ; je ne peux pas dire que c’était agréable. Mais depuis, quand j’entends Ses musiques c’est un véritable bonheur intérieur, une satisfaction majestueuse et irrationnelle de l’âme. Le Sacré ne passe pas pour tous de la même manière, ni de but en blanc pour tous, pour moi il a fallu ces tremblements de terre intérieurs. Par le passé j’ai été relaxologue et, à l’occasion, j’utilisais des musiques de Sri Chinmoy ; une de mes patientes, un jour, en évoquant un moment de la séance, m’a dit enchantée : « J’avais l’impression que toutes mes cellules bougeaient ». Les Maîtres Spirituels de la dimension de Sri Chinmoy, du Christ, de Bouddha, de Krishna, de Mâ Ananda Moyî et d’autres, ont apportés et apportent encore au monde, au-delà de tout ce que l’on peut rêver.

©Nidish
©Photo Kedar Centre Sri Chinmoy

Sri Chinmoy, interprète quelques uns de ses chants à la flûte, en concert

Jeudi 13 août 2009

Image de prévisualisation YouTube

Sri Chinmoy à l’esraj, instrument indien de prédilection

Mercredi 13 mai 2009

Image de prévisualisation YouTube

Le mantra Aum, sur des images de mer, chanté par le Maître indien Sri Chinmoy, accompagné à la flûte

Dimanche 22 février 2009

Image de prévisualisation YouTube

Sri Chinmoy interprète sur une flûte traversière à échos plusieurs de ses chants

Mercredi 18 juin 2008

Image de prévisualisation YouTube

Sri Chinmoy joue ici sur une flûte traversière à échos, plusieurs de ses chants
lors d’un concert à l’Universitée de Chiang Mai en Thailand,
en Janvier 2007 à l’occasion d’un voyage de Noël avec ses disciples.
Vous pouvez voir d’autres vidéo sur

http:/www.srichinmoy.tv.

La vie de Sri Chinmoy 3, en quelques images

Samedi 7 juin 2008

 

Image de prévisualisation YouTube

Vidéo : 8’57

Pendant les premières minutes (6’00) Sri Chinmoy joue sur un violoncelle et chante, un chant dédié au Bouddha puis joue sur un orgue dans une cathédrale ; vous pouvez méditer sur ces deux musiques, joindre les mains si le cœur vous en dit. Laissez passer les pensées, concentrez vous sur votre cœur ; cette musique, très bouleversante ne manquera pas de vous toucher.
Vous verrez ensuite Sri Chinmoy porter le flambeau de la World Harmony Run avec une religieuse catholique japonaise.

Aphorisme – Pensée du jour, de Sri Chinmoy

Mercredi 21 mai 2008

soulbird1.jpeg


LES FAUSSES EXCUSES

Les fausses excuses
Sont au nombre de trois :
« Désolé, je n’ai pas le temps. »
« Hélas, je ne suis pas prêt. »
« Dieu se soucie bien peu de moi,
Alors, à quoi bon… ? »

 

 

© Textes extraits du livre “Dix Mille Fleurs Ardentes » (Ten Thousand Flower-Flames) de Sri Chinmoy (épuisé), Editions de “La Flûte d’Or”

http://www.laflutedor.com/

Copyright© 1980 Sri Chinmoy Tous droits réservés

o

o o


Durée : 2’17
Une petite musique jouée par Sri Chinmoy, sur « vibraphone » (mot anglais)
prendre le temps de l’écouter avec les petites oreilles de son cœur
c’est gagner un peu de paix.

Sri Chinmoy, Maître spiritel indien, en concert joue de l’esraj

Lundi 5 mai 2008

Image de prévisualisation YouTube

Les peintures d’oiseaux sont l’œuvre de Sri Chinmoy, il a intitulé son art Jharna Kala (Fontaine d’Art).

123