• Accueil
  • > Sri Chinmoy : Musique (propos sur)

Archive de la catégorie ‘Sri Chinmoy : Musique (propos sur)’

« Dieu, le Musicien suprême » propos élevés de Sri Chinmoy, Maître spirituel indien

Mercredi 2 novembre 2011

dansedeshiva.jpg
Danse de Shiva

Dieu créa cet univers ; l’univers est jailli de Son Sein. Et il conservera toujours le monde par Sa musique intérieure. Mais cette musique intérieure de Dieu, Sa musique transcendantale, est hélas bien éloignée de la musique que l’on entend de nos jours.

Dieu est le Musicien Suprême. La musique qu’il créa originellement est la musique de l’âme. Il joua pour l’âme, et l’âme voulut jouer pour Lui en retour. Cette musique née de l’âme chercha à s’exprimer et à s’accomplir à travers le cœur. c’est alors qu’une difficulté survint. Lorsque l’âme commença à jouer sa musique dans le cœur, le vital inférieur et le mental qui doute empêchèrent le cœur d’écouter. C’est alors que, peu à peu, la force du vital surpassa celle du cœur pur.

La musique du vital a pour effet de détruire nos nerfs subtils. Tel un tigre affamé, elle tente de dévorer les qualités divines du cœur. Dans notre monde actuel, lorsqu’on pense musique, c’est aussitôt le vital qui apparaît. Le vital du monde prédominant depuis bon nombre d’années. Mais la musique du plan vital inférieur ne règnera pas toujours sur la terre, car le monde a lui aussi une âme. Un beau jour, la musique de l’âme prendra le pas sur la musique du vital. Aujourd’hui le vital est abondamment nourrit, tandis que l’âme meut de faim. Mais un jour où il se trouvera sur terre plus d’être qui aspirent que d’êtres qui n’aspirent pas, la musique intérieure, celle qui vient de l’âme, viendra tout naturellement remplacer la musique du vital obscur et impur.

(suite…)

Haridas Greif, compositeur occidental évoque la musique spirituelle de Sri Chinmoy né au Bengale

Vendredi 16 septembre 2011

haridasoliviergreif.jpg

Haridas Olivier Greif (1950-2000) a rédigé en tant que spécialiste et connaisseur ces propos sur la musique de Sri Chinmoy dans le programme du Concert de Paix que le Maître spirituel a donné, à Paris, le 13 octobre 1984 ; l’analyse étant celle d’une « oreille parfaite », à propos d’un Compositeur, Sri Chinmoy, qui a dépassé les sommets de la réalisation spirituelle, nous avons opté pour ne pas perdre cet écrit et le rapporter sur notre blog. Laissons la parole au grand pianiste et compositeur d’avant-garde qu’est toujours Haridas Greif :

Si l’on cherchait aux chants de Sri Chinmoy une filiation, c’est du côté de son ascendance bengali qu’il faudrait se tourner. En effet, le Bengale constitue pour l’Inde une extraordinaire pépinière de poètes et de musiciens. Comme les quelques deux mille chants du plus illustre de ses enfants, Rabindranath Tagore, ceux de Sri Chinmoy s’attachent à réunir mélodie et verbe en une seule flamme lyrique et ascendante. 

Ils excèdent rarement cinq minutes, dix au plus. La plupart tiennent sur une seule page. Ils sont tous monodiques.
C’est toujours animé de souci de refuser tout effet inutile que Sri Chinmoy tient à garder à ses chants une ligne unique et dépouillée. L’inspiration d’un maître réalisé émane du plus haut niveau de conscience. Dans ces régions éthérées où l’oxygène se fait rare, seul parvient à voler l’oiseau de l’âme, solitaire et diaphane. Un vêtement harmonique -aussi léger ou soyeux soit-il l’alourdirait, laissant à penser que la pure beauté de son chant ne se suffit point à elle-même. Néanmoins, la ligne mélodique est parfois si riche de résonances qu’elle semble contenir une harmonie « non-dite ». Le notes se répondent les unes aux autres, créant comme un tissu harmonique imaginaire.

(suite…)

Haridas Greif, compositeur occidental nous parle de la musique de Sri Chinmoy Maître indien

Jeudi 8 septembre 2011

greifharidas.jpgHaridas Greif (1950-2000) a écrit ce texte d’importance qui suit dans le programme du concert que Sri Chinmoy a donné à Paris le 13 octobre 1984. Cette année est celle où Sri Chinmoy a commencé a donné ses premiers grands concerts dans le monde. Auparavant Sri Chinmoy offrait de petits concerts à ses proches, ou à de petits comités de personnalités et d’invités.

Nombreux sont ceux qui, aujourd’hui, demandent davantage à la musique que d’être un simple divertissement : ils veulent qu’elle les guérisse de leur « mal de vivre » en cherchant un sens plus profond à leur existence.

Nous avons l’intime conviction que la pérennité de la musique réside « ailleurs » qu’en elle-même et nous fait pencher vers des êtres qui la vivent comme un véhicule du message le plus profond de leur âme et ne se contentent point d’être véhiculés par elle.

Les moines qui furent à l’origine de l’apparition du chant grégorien étaient moines avant d’être musiciens. Sri Chinmoy est un de ces hommes qui possède la chance rarissime d’allier à la réalisation spirituelle une connaissance suffisante de la musique pour nous en transmettre le reflet fidèle. Pourtant, Sri Chinmoy n’est pas un compositeur professionnel. Ni davantage un interprète. S’il joue de plusieurs instruments -de l’esraj, son instrument de prédilection, de la flûte traversière, du violoncelle ou du clavecin-, ce n’est pas en virtuose, loin s’en faut. Il n’a appris la musique que grâce à sa propre intuition. C’est son unité avec la source qu’il l’a conduit à la musique, dans la mesure où cette source est aussi celle de la musique. Il n’a jamais conçu cette dernière autrement que comme une des expressions naturelles et jaillissantes des réalités les plus sublimes. Cela explique que sur un plan strictement analytique, sa musique se situe loin des préoccupations hautement technologiques et sophistiquées de nos contemporains. Elle est même d’une simplicité déroutante.

(suite…)

Le chant spirituel, sa pratique reliée : « Penser à la fois au corps du chant et à l’âme du chant », propos élevé de Sri Chinmoy Maître spirituel

Mardi 2 août 2011

lavoixducurnidishunblogfr.jpg
La voix du cœur

Chanter nous inspire immédiatement et éveille l’âme endormie en nous. Si nous chantons un chant divin, un chant fervent, cela amène immédiatement de la pureté dans notre système. Chanter purifie notre conscience limitée et nous amène l’harmonie universelle. Dans notre vie de tous les jours, nous cassons constamment l’Harmonie universelle, mais lorsque nous chantons, nous bâtissons et créons cette Harmonie universelle en nous et autour de nous.

Si nous pouvons chanter, nous pouvons avoir la conscience la plus pure et une harmonie parfaite dans notre nature. Rien ne réjouit notre âme davantage que le chant fervent.

(suite…)

COULEUR ET CONSCIENCE, par Sri Chinmoy

Dimanche 1 juin 2008

 

ckgpainting2.jpeg

 

Tout à une couleur, que ce soit un objet physique l’énergie de vie, une émotion vitale, une idée ou un sentiment. Chaque élément de la création de Dieu comporte une couleur. l’être humain, également, en a une. En fait, il en possède plus d’une, car ses êtres intérieurs, ses entités intérieurs, sont eux aussi dotés de couleurs.

La couleur est une expression de la conscience, ou, si l’on veut, elle est ce qui la recouvre, comme un vêtement ou une décoration. La conscience représente le monde intérieur, et la couleur est une expression de sa beauté. Elle accroît et souligne la beauté et l’expression extérieure de la conscience.

Si l’on veut établir une distinction entre la couleur et la conscience, on peut dire que cette dernière est infiniment plus importante. Car s’il est impossible de manifester quoi que ce soit sans la conscience, l’absence de couleur n’empêche pas la réalisation et la manifestation. Bien entendu, la conscience elle-même a une couleur ; on ne saurait donc séparer la conscience et la couleur.

ckgpainting.jpeg

Lorsqu’on parle de couleurs, on distingue entre le blanc, le bleu, le vert, etc. Or chaque nuance est bien différente. On compte sept notes en musique, mais il existe bien plus que sept couleurs. Certes, l’arc-en-ciel en comporte sept, mais si vous regardez bien, vous verrez que chaque couleur est composée de nuances bien distinctes. Un bleu peut être si pâle qu’il se fond presque dans le blanc, ou qu’il peut être très intense et foncé, bleu marine. Lorsque le violet est très profond, il est tout à fait différent de sa teinte plus claire; c’est le jour et la nuit. D’aucuns diront que dans les deux cas il s’agit de violet, mais ces couleurs sont en réalités très dissemblables.

Il existe une grande différence entre les couleurs vives et les couleurs subtiles. Une couleur subtile procurera aux êtres intérieurs une joie et un ravissement plus grands. Face à une couleur vive, ce sont les sens et l’êtree extérieur qui seront davantage transportés. Plus la couleur est subtile, plus grande est la joie de l’existence intérieure. Plus la couleur est vive, plus grande est la joie de l’existence extérieure.

ckgesraj1.jpg

Les gens veulent parfois savoir quel est le lien entre la musique et la couleur. Il existe en effet une corrélation entre les notes de musique et les couleurs. Chaque note possède une couleur. Toutes fois la couleur la couleur d’une note donnée sera fonction du développement intérieur de chaque chercheur. En entendant une note, un être hautement évolué spirituellement verra une certaine couleur, tandis qu’un être moins évolué en verra une toute autre. De même, un chercheur verra des couleurs très différentes à l’audition d’une note, selon qu’il se trouve à un niveau de conscience inférieur ou dans sa conscience la plus haute. Tout dépend donc de l’élévation du chercheur au moment où il crée sa musique.

Bien des couleurs se situent hors de la portée de notre perception humaine. Et il en existe beaucoup qui n’ont même pas de nom parce qu’elles ne peuvent être perçues humainement; On ne peut les voir que par la vision intérieure, le troisième œil.

Cet extrait est tiré du livre “Color Kingdom”, de Sri Chinmoy, réalisé sur une idée de Ranjana Ghose,
en quatre langues dans le même livre.

© Copyright “Color Kindom” 1974 par Sri Chinmoy
© Copyright Jharna Kala 1980 par Sri Chinmoy

Vous pouvez aussi retrouver une palette de couleurs avec la qualité spirituelle associée et un aphorisme de Sri Chinmoy, repris par des vidéos de 1’30 environ chacune – comme un exemple, en français, vous est montré sur le lien Couleurssur le site suivant, qui est en anglais :

http://www.srichinmoy.tv/colour-kingdom