Archive de la catégorie ‘* Succés’

Echec et succès, par Sri Chinmoy

Jeudi 22 mai 2008

krishna1.jpg

Si nous pouvons nous considérer comme des instruments divins, nous sentirons que Dieu est en train d’avoir une expérience en nous et à travers nous.

 

Au dictionnaire de Dieu le mot « échec » ne figure pas. On peut y trouver le mot « expérience ». L’échec est une expérience, tout comme le succès. Nous pouvons et devons les accepter tous les deux avec la même joie. Lorsque Dieu accomplit quelque chose sur le plan extérieur, à cause de nos idées préconçues nous appelons un type de résultat « succès » et l’autre « échec ». Or Dieu, Lui, n’emploie pas Son mental. Il manifeste une expérience qu’il est nécessaire d’avoir, qu’elle qu’elle soit. Mais les êtres humains ont des idées toutes faites sur le succès ; ils dépendent des résultat extérieurs. L’échec anéantit instantanément leur inspiration, et le succès les porte aux nues. Mais pour Dieu, tout cela n’est qu’expérience. Les moments où Il commence, où Il agit, où Il termine ne sont pour Lui qu’une série d’expériences.

Seigneur Suprême,
Fais de moi un instrument sacré,
Une flûte,
De sorte que Tu puisses jouer sur moi
Avec Ta Félicité
Qui illumine, libère et immortalise
Toute chose.

© Textes extraits du livre “Le Voyage de l’Âme » (voir le lien) de Sri Chinmoy,
édité par les Editions de “La Flûte d’Or”

http://www.laflutedor.com/

Copyright © 1998 Sri Chinmoy Tous droits réservés

200 ème Article : Dédication à Sri Chinmoy et aux Nations Unies : Le rôle intérieur des Nations Unies

Mardi 13 mai 2008

Tous comme le 100 ème article paru le 8 avril, ce 200ème article est lui aussi dédié aux Nations Unies (ONU) par Sri Chinmoy qui y a donné des cours de méditation d’une manière bi-hebdomadaire de 1970 à son départ de ce monde en octobre 2007.

Cet article est extrait d’un livre intitulé « L’Eveil spirituel du Monde » qui est un recueil de toutes les conférences données par Sri Chinmoy aux Nations Unies entre 1970 et la parution du livre, aux Etats Unis, en 1995, sous le titre « The Garland of Nation-Souls ».

onu4.jpg

Le Rôle intérieur des Nations Unies
Conférence donnée par Sri Chinmoy
Bureau des Nations Unies, Genève, le 16 juin 1980

Le rôle intérieur des Nations Unies est un rêve sans ombre.Le rôle intérieur des Nations Unies est une détermination inexorable. Le rôle intérieur des Nations Unies est une promesse haletante. Le rôle intérieur des Nations Unies est un combat sans répit. Le rôle intérieur des Nations Unies est un progrès sans faute. Le rôle intérieur des Nations Unies est satisfaction immortelle. La prière et la méditation sont d’une importance capitale si nous sommes amenés à manifester le rôle intérieur des Nations Unies.
Le rôle intérieur des Nations Unies est un fait de larmes et de sourires – de larmes intérieures et de sourires extérieurs – et tous deux doivent devenir parfaits. Les larmes intérieures doivent être authentiques et les sourires extérieurs doivent être fervents. Les larmes intérieures doivent s’élever afin d’atteindre les cimes les plus hautes. Les sourires extérieurs doivent être à la fois illuminés et comblés, et ils doivent gagner les quatre coins du monde.
Le rôle intérieur des Nations Unies est le lien avec la puissance immortelle de la paix infinie qui s’étend sur l’univers. C’est la puissance qui construit et qui ne détruit pas. C’est la puissance de la paix qui inonde notre être intérieur et en même temps notre vie extérieure. Cette paix est également félicité. Elle évolue lentement, surement et infailliblement vers sa grande et ultime destination. Le rôle intérieur des Nations Unies nous dit que le devoir et la responsabilité doivent être vus sous une lumière différente. Chaque membre des Nations Unies a un devoir et une responsabilité importants. En vertu de notre prière et de notre méditation, nous avons pu réaliser que le devoir n’est autre qu’une opportunité, et que la responsabilité n’est autre qu’un privilège. C’est pourquoi le fait de servir le potentiel unique des Nations Unies est une grâce ; celle d’une opportunité dorée et d’un privilège fécond. Le rôle intérieur des Nations Unies nous dit que le succès est éphémère, tandis que le progrès est éternel. Il nous dit que le succès sur le plan physique, vital ou mental ne peut nous conduire au But final : seul le progrès nous conduit lentement et surement vers notre But ultime. Par ailleurs, lorsque nous atteignons le But ultime, nous recevons un message qui nous dit de continuer et d’aller plus loin, parce que le but n’est pas fixé à un endroit, il transcende sans cesse sa propre réalité. Le rôle intérieur des Nations Unies nous aide à découvrir une prière unique, la prière des prières. A chaque instant, nous devons prier, non pour conquérir mais pour servir et, tandis que nous servons, pour libérer la réalité de l’unité dans le monde et tout autour du monde. Nous devons prier pour ne pas diriger ni pour contenter de suivre, mais pour devenir inséparablement un avec le comité des nations. Ensemble, toutes les nations plongeront au plus profond, marcheront au plus loin, et voleront au plus haut.

© Textes extraits du livre “L’Eveil spirituel du Monde” de Sri Chinmoy, Editions de “La Flûte d’Or”

http://www.laflutedor.com/Copyright

© 1999 Sri Chinmoy Tous droits réservés