Archive de la catégorie ‘* Tristesse’

Le droit de naissance de l’âme, par Sri Chinmoy

Samedi 17 mai 2008

 

bali04abedan.jpg

 


Les ailes de la joie

La joie véritable implique une expansion immédiate. Si nous faisons l’expérience de la joie pure, notre cœur s’agrandira immédiatement. Nous nous sentons voler dans le ciel divin de la liberté; le monde dans toute son étendue nous appartient, non comme quelque chose que nous dominons, mais comme une expansion de notre conscience. Nous devenons la réalité et l’immensité.
Lorsque nous faisons l’expérience de la joie véritable, nous pouvons ressentir que Dieu est satisfait de nous, car notre joie est le plus grand accomplissement de Dieu. Lorsque nous sommes malheureux, tristes et déprimés, nous acceuillons de nombreuses forces non divines, négatives. Mais lorsque nous sommes réellement heureux, nous offrons quelque chose de véritablement précieux à Dieu. Dieu est le plus profondément satisfait lorsqu’Il reçoit ce cadeau de nous.
Ce que nous appelons notre joie, Dieu l’appelle notre perfection. Chaque être humain est venu au monde avec le message de la perfection. Chaque être humain sur terre réalisera un jour la plus haute Vérité. Chaque être humain est destiné à être comblé. C’est le droit de naissance de notre âme.

© Textes extraits du livre “Les Ailes de la Joie » de Sri Chinmoy, édité par les Editions “La Flûte d’Or”

http://www.laflutedor.com/

Copyright© 2004 Sri Chinmoy Tous droits réservés
Copyright © Photo Abedan Lotus à Bali

La Source du suprême Bonheur, par Mâ Ananda Moyî

Samedi 26 avril 2008

maanandamoyi.jpg
Photo de jeunesse de Mâ Ananda Moyî.

L’Être suprême est Joie incarnée, et c’est pourquoi toutes les créatures aspirent à la joie. Cherchez toujours à vivre dans la joie, à exprimer la joie dans vos pensées et dans vos actes ; sentez Sa présence joyeuse dans tout ce que vous voyez ou entendez ; cela vous apportera un réel bonheur. La tristesse est fatale à l’homme ; bannissez-la de vos pensées. Prenez courage et dites-vous toujours : « Nous sommes les enfants de la joie ; pourquoi nous affligerions-nous ? » Lorsque le fils d’une famille riche est réduit à la misère, il est assez modeste pour ne pas faire étalage de ses besoins, mais il se console en pensant à sa grandeur passée. Vous êtes tous des enfants du Père tout-puissant. N’oubliez pas cet héritage béni, qui est encore intact, et n’allez pas vivre comme des miséreux ! Redressez-vous, et travaillez ! Chez les peuples d’Europe, il y a des gens qui débordent de joie ; ils sont désireux de faire du bien au monde et ils disposent de tous les plaisirs et de toutes les richesses de la vie. Chassez de votre esprit la crainte, le découragement, l’anxiété. La source de toute grande puissance est là où se trouve force, énergie, bonne humeur. Apprenez à voir la main bienfaisante de Dieu dans tous les efforts que font les hommes pour le bien du monde, et en vous écartant du monde grossier de karma, en vous aprochant du monde raffiné de la Vérité divine, vous trouverez vite la Source du suprême Bonheur.

 

© « Aux sources de la Joie » (Extrait) un livre de Mâ Ananda Moyî paru aux Editions Albin Michel, collection Spiritualités vivantes

Voir les articles précédents, sur ces thèmes, en cliquant sur les liens en bleu, ci-dessous