Archive de la catégorie ‘Vidéos : Musiques’

« Jana-Gana-Mana » L’Hymne national de l’Inde est tiré d’un chant du Prix Nobel de Littérature, Rabîndranâth Tagore

Mardi 22 décembre 2009

800pxflagofindia.jpg
Drapeau de l’Inde

« Jana-Gana-Mana » est l’Hymne national de l’union indienne adopté par l’Assemblée constituante, le 24 janvier 1950. Il est la première strophe d’un chant écrit et composé par Rabîndranâth Tagore en 1911 :

Paroles officielles
de l’Hymne national de l’Inde, en hindî :
जन गण मन अधिनायक जय हे
भारत भाग्य विधाता
पंजाब सिंधु गुजरात मराठा
द्राविड उत्कल वंग
विंध्य हिमाचल यमुना गंगा
उच्छल जलधि तरंग
तव शुभ नामे जागे
तव शुभ आशिश मागे
गाहे तव जय गाथा
जन गण मंगल दायक जय हे
भारत भाग्य विधाता
जय हे जय हे जय हे
जय जय जय जय हे
Image de prévisualisation YouTube

Le chant « Jana-Gana-Mana »
Vidéo : 2′

Transcription avec nos caractères

Jana-gana-mana-adhinayaka, jaya hé
Bharata-Bhaguya-Vidhata
Punjaba-Sindhou-Goujarata-Maratha
Dravida-Outkala-Banga
Vindhya-Himachala-Yamouna-Ganga
Ouchhala-Jaladhi-Taranga
Tava shoubha namé jagué
Tava shoubha ashisha magué
Gahé tava jaya gatha.
Jana-gana-mangala dayaka, jaya hé
Bharata-Bhaguya-Vidhata
Jaya hé, jaya hé, jaya hé
Jaya, jaya, jaya, jaya hé.

Traduction en anglais de Rabîndranâth Tagore

Thou art the rulers of the minds of all people,
dispenser of India’s destiny.
Thy name rouses the hearts
Of Punjab, Sind, Gujarat and Maratha,
Of the Dravida and Orissa and Bengal;
It echoes in the hills of the Vindhyas and Himalayas,
mingles in the music of Yamuna and Ganga and is chanted by
the waves of the Indian Sea.
They pray for thy blessings and sing thy praise.
The saving of all people waits in thy hand,
thou dispenser of India’s destiny,
Victory, victory, victory to thee.

Traduction en français
d’après la version anglaise de
Rabîndranâth Tagore

Tu es le souverain des âmes du peuple,
Toi qui diriges le destin de l’Inde !
Ton nom soulève les cœurs
Du Penjab, du Sindh, du Gujarat, du Mahârashtra,
Du Dravida, de l’Orissa et du Bengale !
Il résonne dans les montagnes des Vindhyas et des Himâlayas,
Se fond dans la musique de la Yamouna et du Gange
Et est chanté par les vagues de l’océan Indien !
Ils prient pour avoir ta bénédiction et chantent tes louanges,
Le salut du peuple est dans tes mains !
Tu es le souverain des âmes du peuple,
Tu es celui qui dirige le destin de l’Inde !
Victoire, victoire, victoire à toi.

 Source Wikipédia

Image de prévisualisation YouTube

L’Hymne national indien chanté par une petite fille

Pour découvrir l’Immense poète Bengali Tagore,
Cliquer Ici 

Japaka Orchestra, à New York, chante en Live

Lundi 23 novembre 2009


Image de prévisualisation YouTube
Japaka Orchestra en concert live au café spirituel Panorama, à New York.
Ils interprètent deux chants de Sri Chinmoy
Ci-dessus : « No More My Mind »
Ci-dessous : « Swarge Martye »

Image de prévisualisation YouTube

Sri Chinmoy au Japon, lors d’un concert

Samedi 21 novembre 2009

Image de prévisualisation YouTube

Sri Chinmoy interprète ici un chant de sa création en bengali, sur un texte de Rabîndranâth Tagore, poète bengali, prix Nobel de littérature. Puis sur une flûte en bambou dorée il interprète deux de ses chants. Le concert se déroule à Kumamoto, au Japon, lors d’un voyage de noël que Sri Chinmoy effectue avec ses disciples.
Prendre le temps d’écouter, vous ne manquerez pas d’emporter ces musiques jusqu’au plus profond de votre cœur et les hauteurs les plus élevées de votre âme.

 

Images de Kedar Vidéo

o     o     o

« L’Illusion est la première apparence de la Vérité »

Rabîndranâth Tagore

Pour découvrir Tagore, l’Immense poète Bengali,
Cliquer Ici 

Sitar et Tabla par Adesh et Ajita lors de la tournée du « Concert Song of the Soul » en Europe

Mardi 17 novembre 2009

Image de prévisualisation YouTube

Après le succès des concerts « Song of the Soul » à New york,
les disciples de Sri Chinmoy européens ont eu l’idée
d’organiser une tournée
des meilleurs musiciens et chanteurs de notre voie en Europe.
Vous pouvez voir ici Adesh au sitar et Ajita au tabla,
un couple allemand que parfois leurs filles accompagnent
à la Flûte traversière et au violon.
Un concert Song of the Soul
va avoir lieu sur une soirée à Paris
vers les 6-7 novembre 2010.

Sur ce blog,
vous pouvez cliquer sur le lien
pour écouter d’autres groupes participants à la tournée
« Song of the Soul »

http://nidish.unblog.fr/tag/musique-song-of-the-soul/

Une chanson inspirée de la prière de Saint François d’Assise

Mardi 27 octobre 2009

http://www.dailymotion.com/video/x5zhek

Une très belle chanson inspirée, inspirée de la prière de Saint françois d’Assise, interprétée librement mais justement.

Anjana, petite indienne de 9 ans, joue de la Vînâ

Vendredi 18 septembre 2009

309pxsaraswatiwood.jpg
Sculpture en bois de la Déesse Sarasvatî
Source Wikipédia

Image de prévisualisation YouTube

Après 1’47 de présentation des trois enfants musiciens, vous pourrez écouter Anjana jouer du Vînâ, un instrument indien mentionné dans les écrits védiques depuis 3000 ans avant J.C., mais dont on trouve des représentations sculptées seulement deux siècles avant Jésus Christ. Instrument de prédilection de la Déesse Sarasvatî ; vous pouvez en apercevoir une représentation derrière la jeune instrumentiste, dans la décoration de la scène. La petite fille n’a seulement que 9 ans. Anjana avec les deux autres musiciens, seulement un peu plus âgés qu’elle, donnent ce court concert, en 2006, en public, pour une émission de Télévision indienne. La prestation dure 3 minutes.

Un petit mot sur la Déesse Sarasvatî :
La Déesse Sarasvatî fut initialement une déification de la Rivière du même nom, les évolutions ultérieures lui accordèrent une personnalité indépendante et différente. Mais originellement « Déesse rivière », elle garde son association avec tout ce qui coule : l’eau, la parole, la musique.
Sarasvatî, Déesse de la connaissance, de l’éloquence, de la sagesse, Maitresse des arts, Mère de la poésie, révéla à l’homme le langage et l’écriture. Compagne (Shakti) de Brahmâ, le Dieu Créateur et sortie de son front, elle en est le pouvoir créatif ; leur union souligne la notion que la connaissance est une condition sine qua non de la création.
La vînâ tenue dans la main droite de la Déesse exprime l’idée que le chercheur doit accorder son intellect à son cœur.

Article extrait du site : http://ganapati.club.fr/dieux/shakti/sarasvati.html

o o o

Vous trouverez sur notre blog un écrit de Sri Chinmoy qui présente : LA DEESSE SARASVATI, déesse des arts
Cet écrit est classé dans :  # LIVRES de SRI CHINMOY

o o o

Sri Chinmoy, interprète quelques uns de ses chants à la flûte, en concert

Jeudi 13 août 2009

Image de prévisualisation YouTube

Fleurs s’ouvrant magiquement sur un chant de Sri Chinmoy interprété par le groupe féminin « Blue Flower »

Mercredi 29 juillet 2009

nt

BLOSSOMING BEAUTY

Image de prévisualisation YouTube

Chant spirituel à apprendre « Ô Beauté infinie » Un chant de Sri Chinmoy, sur de magnifiques images de fleurs

Vendredi 29 mai 2009

Image de prévisualisation YouTube

obeautyinfinitinidishunblogfr.png
Traduction du chant en anglais.

O, Beauty Infinity,
O, Beauty Infinity,
O, Beauty Infinity,
Do open my love flooded heart to see You.

Copyright © 2011 Sri Chinmoy              All rights reserved under Creative Commons license 3.0

Sri Chinmoy à l’esraj, instrument indien de prédilection

Mercredi 13 mai 2009

Image de prévisualisation YouTube

123456