Archive de la catégorie ‘Vidéos : Arts’

Concert de chants spirituels, un groupe féminin russe interprète les mélodies du Maître indien Sri Chinmoy

Lundi 27 juin 2011

Image de prévisualisation YouTube

Bon concert !

Le Concert-Festival itinérant « Song of The Soul » intervient à Oxford

Mardi 9 novembre 2010

Image de prévisualisation YouTube

Le festival Song of The Soul, après le concert donné à Paris s’est produit à Oxford, en Angleterre, le 9 novembre 2010. Vous pouvez découvrir ici différents groupes, le groupe instrumental féminin anglais « Temple Song Heart », le groupe instrumental masculin « Arthada », le soliste écossais Adharsha, le groupe unisson féminin Paree’s group, le grand groupe polyphonique Ghandarava Loka Orchestra avec des chants nouveaux…

Pour sourire, Simon’s Cat : « The Box » (La boite)

Vendredi 15 janvier 2010

Image de prévisualisation YouTube

Sri Chinmoy dessine des oiseaux de l’Âme au Guatemala

Mardi 24 novembre 2009


Image de prévisualisation YouTube

 

« Lorsque les oiseaux volent dans le ciel, ils nous rappellent l’âme que nous incarnons tous. Mon âme, votre âme, l’âme de chacun, viennent toutes du Ciel. Lorsque nous pensons aux oiseaux, nous avons envie de retourner à notre Source. »

Sri Chinmoy

 

Voir aussi sur ce blog :  “L’Art et la Spiritualité”

Ануграха, Art spirituel en mouvement sur des chants sacrés de Sri Chinmoy, interprétées par le groupe féminin Shindhu

Mercredi 18 novembre 2009

Image de prévisualisation YouTube
A regarder et à écouter tranquillement,
les Ôm dansent,
les derviches tourneurs se dissolvent
sur un chant de Sri Chinmoy
interprété par le groupe Shindu.
Nourriture de l’âme
ces quelques minutes
vous apaiseront.

Harinie Jeevitha Narasimhan : Une grande danseuse indienne

Samedi 17 octobre 2009

Image de prévisualisation YouTube  http://www.harinie.org/

Vous allez pouvoir apprécier une très haute performance de Harinie dans une danse traditionnelle indienne dédiée du Bharatanatyam (Bharata natyam, Bharatnatyam, Bharathanatyam). Cette jeune artiste a commencé la danse à l’âge de 6 ans avec Sri Devi Nrithyalaya, depuis elle a obtenu de très nombreux prix, notamment avec cette danse. Elle apprend aussi la musique vocale carnatique dont les fondations furent écrites entre le IVe Siècle et le IIe Siècle av. J.C..

Voir aussi sur ce blog l’article :
Question – Réponse de Sri Chinmoy : Danse, corps et Spiritualité

 

L’Homme qui plantait des arbres : une nouvelle de Jean Giono

Jeudi 3 septembre 2009

http://www.dailymotion.com/video/x7xxud
[/gvhttp://www.dailymotion.com/video/x3e5ki
Durée totale des deux vidéos : 23mn


Philippe Noiret nous narre ce merveilleux conte philosophique de Jean Giono
les peintures sont de Frédéric Back

L’Homme qui plantait des arbres


« Quand on se souvenait que tout était sorti des mains et de l’âme de cet homme – sans moyens techniques – on comprenait que les hommes pourraient être aussi efficaces que Dieu dans d’autres domaines que la destruction. »

Le film, « L’homme qui plantait des arbres » est tiré d’une nouvelle de Jean Giono  écrite en 1953 ; elle a été adapté en film d’animation par Frédéric Back. Le texte a été narré par Philippe Noiret, tout d’abord pour Radio-Canada.
L’histoire raconte la vie d’un berger Provençal qui redonne vie à une terre aride en y semant des glands de chêne. « Elzéard Bouffier est un personnage inventé. Le but était de faire aimer l’arbre ou plus exactement faire aimer à planter des arbres (ce qui est depuis toujours une de mes idées les plus chères). Or si j’en juge par le résultat, le but a été atteint par ce personnage imaginaire. Le texte que vous avez lu dans Trees and Life a été traduit en Danois, Finlandais, Suédois, Norvégien, Anglais, Allemand, Russe, Tchécoslovaque, Hongrois, Espagnol, Italien, Yddisch, Polonais. J’ai donné mes droits gratuitement pour toutes les reproductions. Un américain est venu me voir dernièrement pour me demander l’autorisation de faire tirer ce texte à 100 000 exemplaires pour les répandre gratuitement en Amérique (ce que j’ai bien entendu accepté). L’Université de Zagreb en fait une traduction en yougoslave. C’est un de mes textes dont je suis le plus fier. Il ne me rapporte pas un centime et c’est pourquoi il accomplit ce pour quoi il a été écrit. » écrit Jean Giono.
Le film a été primé dans plus de 40 festivals dans le monde, dont celui de Cannes où il a reçu l’Oscar du meilleur film d’animation  en 1987 ; le film a inspiré la replantation de forêts, notamment en Provence. Frédéric Back qui a réalisé les peintures a, lui aussi, replanté une forêt au Canada  qu’il a dédié à Jean Giono et a continué à planter des arbres par la suite.
Jean Giono, écrivain et cinéaste, a grandi en Provence, on y retrouve dans le film certaines facettes dont la population, les paysages et la vie. Son rapport avec l’environnement, son passé, sa participation en tant qu’appellé durant la Première Guerre mondiale, ainsi que l’exode rural dont il a été témoin dans la Provence, l’on conduit à cette œuvre, et à d’autres œuvres humanistes et écologistes.

Vous retrouverez le texte intégral de Jean Giono, « L’homme qui plantait des arbres », sur :

http://home.infomaniak.ch/arboretum/pla.htm

Vidéo pour sourire : un petit diable veut entrer au Paradis

Dimanche 30 août 2009

 

Image de prévisualisation YouTube

PARADIS ET ENFER
Par Sri Chinmoy

Au plus haut niveau spirituel, l’enfer et le paradis sont un seul même plan de conscience. Le paradis et l’enfer commencent dans le mental. Dès l’instant où nous prions, méditons et nous efforçons d’offrir la lumière intérieure acquise lors de nos méditations et de nos prières, nous commençons à entrer au paradis. Dès l’instant où nous pensons du mal des autres, les critiquons et entretenons de mauvaises pensées à leur sujet, nous pénétrons en enfer. Nous créons le paradis, nous créons l’enfer. Nous créons le paradis avec nos pensées divines, et nous créons l’enfer en nous même, par nos pensées négatives. Le paradis et l’enfer sont tous deux des états de conscience profondément ancrés en nous. Plongeons profondément en nous même, nous découvrons que nous possédons l’univers entier. A l’intérieur de ce corps physique se trouve le corps subtil ; et dans le corps subtil, dans le cœur, nous découvrons l’existence de l’âme. De là , en plongeant encore plus profond, nous apercevons l’univers entier.

© Sri Chinmoy
« Mort et Réincarnation »
Ed. La Flûte d’Or

Fleurs s’ouvrant magiquement sur un chant de Sri Chinmoy interprété par le groupe féminin « Blue Flower »

Mercredi 29 juillet 2009

nt

BLOSSOMING BEAUTY

Image de prévisualisation YouTube

Un sourire en chantant, et le monde renaît à la vie

Vendredi 10 avril 2009

 

Image de prévisualisation YouTube

Interprétation du chant par Elyane Célis (1914 – 1962) en 1938

123