LE FORGERON CELESTE, un conte de Nidish, Extrait : Chapitre VI, A LA RENCONTRE D’UN SAGE

23 février 2008

(Article post-tardé : le 7/12/09) 


Chapitre VI

ekadashi7.png

A la rencontre d’un sage

Pendant ce temps les deux frères se racontaient leurs expériences. Ils décidèrent de faire fonctionner la forge dès le lendemain. Quand la maman les rejoignit, tous deux lui présentèrent leur intention de fabriquer des outils pour le travail des champs.
La parole donnée fut tenue : le lendemain, la forge était en marche.
Tout aurait bien pu continuer aussi simplement, mais le diable, de retour au volcan, apprit par le cyclope que Phyzer avait quitté les forges avec le dragon. Le diable, à l’annonce de cette nouvelle, devint écarlate de colère, ses violentes pensées, du plus haut de sa fureur, percutèrent l’enfant cornu…
Dans sa petite maison, le garçon tomba gravement malade. La maman disposait d’un excellent savoir sur l’action thérapeutique de nombreuses plantes et racines ; elle lui prépara une grande décoction et des onguents. Ces remèdes, cependant, n’agirent pas : l’enfant empirait. Zéphyr connaissait aussi quelques petites choses de la nature ; il apporta son modeste recul à sa maman qui en tint compte, sans plus de réussite. Devant la gravité du problème, le dragon proposa d’amener le malade et son frère à un vieil ermite habitant le flanc d’une montagne de l’Himalaya ; il avait appris son existence par les philippins…
Après un long vol au-dessus des contrées, des mers et des cités, le dragon déposa les jumeaux à l’entrée de la grotte du sage. Zéphyr porta son frère aux pieds du vieil homme : il méditait. Le Maître, sans regarder l’enfant, reconnut spontanément le mal qui le rongeait. Il émit : “Parfois, la meilleure manière de traiter le mal, c’est avec le mal. Le monde diabolique pleure son départ, non pas, parce qu’il le possédait, mais parce qu’il est la lumière sur leur chemin de transformation. Si l’enfer n’en n’a pas vraiment conscience, l’âme de ton frère le sait : c’est sa mission et les âmes prisonnières l’ont reconnue aussi. La nature même de ton frère n’a pu le défendre des attaques qui lui ont été portées par le démon. Mais le cœur aspirant, de ce monde de douleurs, espère profondément l’heure de la libération. Vous avez bien fait de venir… mais qui vous a amenés si haut dans la montagne ?
- Le dragon, ancien gardien des portes de l’enfer.
- Oh oh ! Et il ne vous a pas cuits ? sourit le sage.
- Non, il a changé sa nature ; il n’est plus aveugle !
- Voilà ce que le monde réclame : que chacun entame le chemin de la transformation de sa propre nature et ouvre les yeux sur sa propre réalité. Ce magnifique travail de transformation du monde prend son origine en le cœur de chacun. La pratique que tu as, comme ta mère, de prière et de méditation, est la bonne chose ; il faut que vous continuiez : ton frère jumeau en aura largement besoin. Le monde est vraiment en attente, vous serez sa force. Gardez le dragon avec vous, il vous sera toujours d’une grande aide, jusqu’à ce que… Bien ! Zéphyr, je vais reprendre ma méditation… Si chacun a à charge de transformer sa nature, d’élever sa conscience vers Le Plus Haut, je ne fais pas exception… Allez, soyez braves !”
Le sage s’installa dans la posture du lotus et plongea dans un profond silence. Le lieu s’emplit d’une douce paix… Phyzer ouvrit les yeux et retrouva rapidement ses esprits. Les deux frères restèrent avec le vieux méditant, sans mots, dans les bienfaits du moment. Ils s’en retournèrent ensuite, discrètement, auprès du dragon.
“Où dois-je vous amener ?
- … Zéphyr ne put répondre.
- À la maison ! Affirma Phyzer sûr de lui.
- En route, joyeuse troupe !” chanta le dragon, tout heureux de sa nouvelle vie.
Sur le dos de l’animal, éclairés par les paroles du sage, Zéphyr et Phyzer échangèrent leurs visions sur la suite des évènements.

Pour voir le résumé, l’incipit et plus… cliquer Ici

 

Image emprunté pour illustrer cet article du Sage indien Ekadashi

Â

18 février 2008

= O = PRATIQUES = O =

18 février 2008

L

18 février 2008

V : VIDEO : V

18 février 2008

Sr : SRI CHINMOY : Sr

18 février 2008

Sp : SPIRITUALITÉ : Sp

18 février 2008

N

18 février 2008
1...8788899091